Conformité aux normes STIR et SHAKEN : ce qu’il faut savoir

Comme la date limite pour se conformer aux normes STIR et SHAKEN approche, de nombreux clients ont des questions et des préoccupations à ce sujet, ce qui est compréhensible. Pour vous aider à vous y retrouver, des experts d’Alltream ont répondu aux questions les plus fréquentes sur ces nouvelles normes.

En réponse au problème grandissant que représentent les appels automatisés, la mystification de l’identité de l’appelant et les appels indésirables aux États-Unis comme au Canada, les organismes de réglementation de ces deux pays ont demandé aux télécommunicateurs de procéder au marquage des appels, conformément aux nouvelles normes STIR et SHAKEN. Aux États-Unis, les télécommunicateurs ont jusqu’au 30 juin 2021 pour le faire; au Canada, la date limite est le 30 novembre 2021.

1) En quoi consistent les normes STIR et SHAKEN?
Regroupant différentes méthodes et procédures, ces normes sont imposées par la Federal Communications Commission (FCC) aux États-Unis et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) au Canada. Les télécommunicateurs doivent appliquer ces normes pour catégoriser les appels effectués sur les lignes groupées SIP (protocole d’ouverture de session). Il leur faut donc déterminer, selon l’appartenance du numéro de téléphone et l’origine des appels, si ceux-ci sont entièrement connus, partiellement connus ou inconnus. La catégorisation des appels, qui est laissée à l’entière discrétion des télécommunicateurs, se fait à l’échelle du réseau.

2) Quelle est la raison d’être de ces nouvelles méthodes et procédures?
Les normes STIR et SHAKEN jettent les bases de la lutte contre les appels automatisés, la mystification de l’identité de l’appelant et les appels indésirables, des phénomènes devenus endémiques aux États-Unis et au Canada. Ces normes, qui ne concernent que les appels effectués sur les lignes groupées SIP, forment seulement l’une des composantes d’une stratégie globale en cours d’élaboration.

3) Nos appels risquent-ils d’être marqués comme indésirables?
Non. Vos appels ne seront pas étiquetés comme indésirables uniquement en raison de l’application des protocoles STIR et SHAKEN. Les données que ceux-ci génèrent ne sont qu’un élément parmi tant d’autres qui permettent d’établir le marquage des appels. Pour qu’un appel soit considéré comme indésirable ou potentiellement indésirable, il doit d’abord passer par un logiciel qui l’analysera en fonction de nombreux paramètres.

4) Y a-t-il quelque chose à faire pour assurer la conformité de nos appels aux nouvelles normes?
Non. Il n’y a rien à faire. L’application des normes STIR et SHAKEN se fait entièrement côté réseau, et Allstream dispose des infrastructures nécessaires pour s’y conformer pleinement.

5) Si la catégorisation des appels n’a aucune incidence, à quoi sert-elle?
Comme il y a une grande diversité dans les infrastructures de télécommunications en place aux États-Unis et au Canada, il faudra déployer différentes solutions pour enrayer les appels indésirables. Les normes STIR et SHAKEN représentent seulement une solution particulière visant un élément se rapportant à un type d’appel.

6) Que compte faire Allstream pour neutraliser les appels indésirables?
Non seulement Allstream respectera les normes STIR et SHAKEN, mais elle entend aussi ultérieurement implanter une solution d’analytique des appels. Les clients qui opteront pour ce service auront alors accès à une analyse plus approfondie des appels sortants et entrants.

7) Allstream peut-elle nous assurer que nos appels recevront le plus haut niveau de conformité, c’est-à-dire « pleinement connus »?
Si vos appels proviennent de numéros de téléphone d’Allstream et sont effectués sur ses lignes groupées SIP, et qu’il n’y a pas d’autre numéro de téléphone associé à vos lignes groupées SIP, Allstream leur attribuera alors le plus haut niveau de conformité.

Soulignons que les nouvelles normes ne s’appliquent pas aux numéros 800, qui ne feront donc pas l’objet d’un marquage. Quant aux appels réacheminés et aux appels ne provenant pas d’un numéro d’Allstream, ils pourraient être jugés d’un niveau de conformité inférieur. Cela ne signifie PAS pour autant qu’ils seront considérés comme indésirables.

8) Certains de nos appels sortants ne proviennent pas d’un numéro de téléphone d’Allstream. Que devons-nous faire pour voir à ce qu’ils soient catégorisés comme entièrement connus?
Votre ingénieur, Ventes, Allstream peut vous aider à concevoir une solution qui maximisera la proportion de vos appels entièrement connus. Communiquez avec votre directeur commercial, qui analysera vos besoins et vous présentera les options possibles.

9) Où pouvons-nous en savoir plus?
Federal Communications Commission des États-Unis
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes
Allstream retient les services de Metaswitch pour lutter contre les appels automatisés indésirables au Canada et aux États-Unis
Service d’atténuation des appels automatisés (en anglais)